Somatochlora metallica (Vander Linden, 1825)

Ordre : Odonata Famille : Corduliidae Genre : Somatochlora

  • 211
    observations

  • 33
    communes

  • 63
    observateurs

  • Première observation
    1958

  • Dernière observation
    2018
Allegrini Benjamin - Anonyme Anonyme - Baffie P. - Baffie Philippe - Blanchon Yoann - Blasco André - Bosquet Jean-claude - Bouchet Michel-ange - Brouard Guillaume - Brugiere Dominique - Brugière D. - Chazalmartin S. - Chazalmartin Samuel - Chouillou Marc - Christophe Florian - Courmont Lionel - Cuypers Thomas - Danflous Samuel - Daumal Thibaud - De Knijf Geert - De_geert Knijf - Deconchat - Defontaines Pierre - Demolder Heidi - Descamps Régis - Divrande Alain - Dommanget Jean-louis - Duboc Pascal - Dulau Stéphane - Février Jérémie - Gabant Pauline - Giraud Alain - Grand Daniel - Guenel Nathalie - Heinerich Sébastien - Houard Xavier - Jaulin Stéphane - Jaulin Stéphane - Opie & Stage Odonates Opie Collectif - Jaulin Stéphane - Opie & Stage Odonates Opie Collectif & Houard Xavier - Opie - Juliand Pierre - Knijf (de) - Legendre F. - Legendre François - Menut Thomas - Monchaux Geoffrey - Moncomble M. - Moncomble Mathieu - Moratin Raynald - Moreau Thomas - Paraire Christophe - Parayre C. - Parayre Christophe - Ponthieux Yann - Puissant Stéphane - Romet Nicolas - Rondeau Alexis - Ronne Charlotte - Sannier David - Sautet David - Soustelle Cyril - Souvignet Nicolas - Tillo Stéphan - Williamson Thomas

Informations sur l'espèce

La coloration générale de cette libellule est vert métallique. Le devant de son front présente une bande jaune transversale. On remarque également la présence de deux nervures transversales cubito-anales sur les ailes postérieures.

Les oeufs éclosent habituellement entre 4 et 10 semaines après la ponte, mais les pontes tardives entrent en diapause hivernale pour éclore au printemps suivant.

La phase larvaire dure 2 ou 3 ans, et compte entre 12 et 13 stades. Les larves vivent dans les débris végétaux au fond de l'eau, dans la vase ou encore la tourbe.

Les émergences s'étalent sur un mois, en altitude ces dernières sont synchronisées. Les imagos en phase de maturation s'éloignent de l'eau. Les mâles matures défendent un territoire d'une vingtaine de mètres linéaire, où ils patrouillent beaucoup à la recherche de femelle. Après l'accouplement, la femelle pond ses oeufs en vol à la surface de l'eau, ou parfois en les enfonçant dans la vase.


La principale contrainte qui conditionne sa présence, semble être l'existence de haies ou de rives boisée.

Dans la région, cette espèce se reproduit essentiellement dans les petits ruisseaux forestiers.
Non renseignée pour le moment
Aucun synonyme pour ce taxon

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles