Azuré du Serpolet (L'), Azuré d'Arion (L'), Argus à bandes brunes (L'), Arion (L'), Argus Arion (L')

Maculinea arion (Linnaeus, 1758)

Ordre : Lepidoptera Famille : Lycaenidae Genre : Maculinea

  • 395
    observations

  • 121
    communes

  • 104
    observateurs

  • Première observation
    1916

  • Dernière observation
    2018

Alzon - Angoustrine-Villeneuve-des-Escaldes - Aumessas - Aunat - Avène - Axat - Ayguatébia-Talau - Bagnols-les-Bains - Bassurels - Belcaire - Belfort-sur-Rebenty - Bellegarde - Belvis - Boucoiran-et-Nozières - Brissac - Bugarach - Cailla - Cambon-et-Salvergues - Casteil - Caudiès-de-Conflent - Causse-de-la-Selle - Cazilhac - Ceilhes-et-Rocozels - Chamborigaud - Comus - Conat - Concoules - Corneilla-de-Conflent - Coudons - Counozouls - Cubières-sur-Cinoble - Dourbies - Duilhac-sous-Peyrepertuse - Estables - Fa - Fenouillet - Ferrières-Poussarou - Festes-et-Saint-André - Fillols - Florac - Fontanès-de-Sault - Fontpédrouse - Gorniès - Hures-la-Parade - Ispagnac - Joncels - Joucou - Jujols - La Fajolle - Langogne - Lanuéjols - Lanuéjols - Lauroux - La Villedieu - Le Bousquet - Le Caylar - Le Rozier - Les Bondons - Les Hermaux - Lespinassière - Les Salces - Les Vignes - Le Vigan - Lodève - Luc - Lunas - Marsa - Mazuby - Mende - Meyrueis - Mialet - Mireval-Lauragais - Missègre - Montbrun - Montfort-sur-Boulzane - Monthaut - Montolieu - Nasbinals - Nébias - Niort-de-Sault - Nohèdes - Notre-Dame-de-la-Rouvière - Nyer - Olette - Osséja - Pégairolles-de-Buèges - Pégairolles-de-l'Escalette - Peyremale - Porté-Puymorens - Puilaurens - Py - Quirbajou - Rodome - Roquefeuil - Roqueredonde - Roquetaillade - Sahorre - Saint-Denis-en-Margeride - Sainte-Colombe-sur-Guette - Sainte-Enimie - Saint-Félix-de-l'Héras - Saint-Jean-de-Buèges - Saint-Julia-de-Bec - Saint-Laurent-de-Muret - Saint-Louis-et-Parahou - Saint-Martin-Lys - Saint-Paul-la-Coste - Saint-Polycarpe - Saint-Sauveur-Camprieu - Serdinya - Sournia - Sumène - Taurinya - Trèves - Valleraugue - Valmanya - Vernet-les-Bains - Villefranche-de-Conflent - Villelongue-d'Aude - Vira - Vissec

Ajac J. - Anonyme Anonyme - Aubin Guillaume - Baldi Philippe - Barataud Julien - Barrague G. - Barrier Yannick - Beauval Cédric - Berthelot Stéphane - Bonnemaison Mathieu - Bourvic Lionel - Bouteloup Romain - Brepson Loic - Briola Maxime - Bruno Le Roux - Chauliac André - Chirousse P. - Combret Aurélien - Coulondre A. - Courmont Lionel - Coué T. - Dalous Antoine - Daloz Aurélien - De Lesse H. - Delmas David - Delmas Sylvain - Demerges D. - Demerges David - Demonfaucon Pauline - Descaves Bruno - Deslandes M. - Escudié Pascal - Essayan R. - Favretto J.-p. - Fischer C. - Fructidor Laurent - Fumoux Audrey - Février Jérémie - Gabant Pauline - Gaillard Raymond - Gaymard Maxime - Giloux Y. - Giraudin Aurélie - Gressette Serge - Guillosson Jean-yves - Guilloton Jean-alain - Hentz Jean-laurent - Herry Charlotte - Higgins G. - Houard Xavier - Ivanez Damien - Jaulin Stéphane - Jaulin Stéphane - Opie & Louboutin Bastien - Opie - Jaulin Stéphane - Opie & Stage Rhopalocères Opie Collectif - Labagut G. - Labatut - Lafranchis Tristan - Lamour - Leal Xavier - Legendre François - Lhomme L. - Louboutin Bastien - Louvet Emilie - Lucas D. - Lutran G. - Mager D. - Malafosse Isabelle - Marsaudon Valere - Meiche J. - Meunier Charlotte - Migeon Alain - Moreau Patrice - Morel D. - Mothiron Philippe - Normand Hélène - Oberthür C. - Oberthür R. - Observ Observ - Peslier Serge - Petitot Maud - Plantrou Jacques - Poujol Audrey - Praviel G. - Puysegur - Rafton Thibault - Rondeau Alexis - Rougeot - Rougeot P.c. - Roujas Alain - Sannier David - Sautet David - Sauve Romain - Seon Jean - Soustelle Cyril - Stempffer H. - Thys E. - Toualit Sonia - Tussac H. - Valadas Emma - Varenne Thierry - Vizcaino Daniel - Vizcaino Françoise - Worms M.a. - You Marie-thé

Informations sur l'espèce

Adulte :
Grand azuré (Longueur de l'aile antérieure : 16-22 mm). Dessus bleu avec des taches noires sur l'aile antérieure et une bordure gris sombre de largeur variable. Les ocelles postdiscaux noirs du dessous de l'aile antérieure sont souvent allongés. Certaines populations de montagne (au-dessus de 800 m en général) ont le dessus assombri avec une large bordure noire. On rencontre cependant des P. arion clairs à haute altitude. Mâles et femelles sont semblables. Les taches marginales sombres sont beaucoup plus marquées que chez M. alcon rebeli.
Œuf :
Blanchâtre et finement alvéolé.
Chenille :
Visible sur la plante-hôte, elle a une forme en fuseau typique des Lycaenidae. Habituellement, elle est rose comme les fleurs de thym ou d'origan, a des raies blanches et des poils courts et transparents. Après la dernière mue, elle mesure seulement 2 à 3 mm, a une teinte rose-clair sale, des poils longs, bizarrement plissés ou frisés et une peau spongieuse. Durant le développement dans la fourmilière, la peau s'allonge, devient transparente et blanche, le corps épaissit et ses segments sont bien visibles, mais la tête reste petite et noire.
Chrysalide :
Lisse et presque sans dessin. Abdomen un peu plus bombé que chez les chrysalides d'autres Azurés. Au départ blanchâtre, elle devient peu à peu marron.
 

Activité et cycle de développement :
Cette espèce est monovoltive.
- Les œufs sont pondus un à un sur les boutons floraux de serpolets, d’origan…
- Les chenilles, qui muent trois fois, se rencontrent de septembre à juin, dans les fleurs puis en fourmilière où elles hivernent : encore très petites, elles descendent au sol et attendent d’être prises en charge par des fourmis du genre Myrmica qui, après un rituel de reconnaissance plus ou moins complexe, les emportent dans la fourmilière. Les chenilles y hivernent, cessant leur activité en même temps que les fourmis pour la reprendre au printemps.
- Le vol des adultes se produit de juin à août en une génération.
Régime alimentaire :
Les chenilles se nourrissent de serpolets (Thymus pulegioides, T. praecox) et d’Origan (Origanum vulgare). Après trois à quatre semaines, elles descendent au sol et attendent d’être prises en charge par des fourmis Myrmica sabuleti. Dans la fourmilière, elles dévorent le couvain de leur hôte.

 


Menaces avérées :
•    la réduction et l'isolement des habitats de l’espèce (prés à thym et origan) ;
•    le piquetage du mésobromion par des ligneux du fait de la déprise agricole ;
•    l’évolution des gazons à nard vers la lande ou la forêt montagnarde du fait de l’abandon des pratiques pastorales ;
•    le surpâturage sur des secteurs restreints ;
•    le décapage des tapis prairiaux, notamment par les pistes de ski ;
•    les aménagements touristiques et urbains causant la disparition des habitats de l’espèce.

L'espèce fréquente les friches sèches, les pelouses sèches rases, les zones à ourlets, les bois clairs et recherche les touffes de thym, du niveau de la mer à 2400 m. Elle nécessite la présence des plantes-hôte (Thymus pulegioides, T. praecox, Origanum vulgare), ainsi que celle des fourmis-hôte, Myrmica sabuleti.

BENSETTITI F., GAUDILLAT V., (coord.), 2002. - Cahier d'habitat Natura 2000 : Tome 7 : Espèces animales. Muséum National d'Histoire Naturelle, La documentation Française, Paris, 353 p.

BERNARDI G., 1951. – Les Maculinea du Mont-Aigoual (Lep. Lycaneidae). Rév. Fran. Lépidoptérologie XIII (1-2) : 16-18.

BIOTOPE, 2007. - Ministère de l’écologie, du développement et de l’aménagement durables : Papillons de l’annexe IV de la Directive 92/43/CEE dite «Directive Habitats». Fiches espèces du MEDAD.

GROUPE DE TRAVAIL DES LEPIDOPTERISTES, (1987). - Les papillons de jour et leurs biotopes. Espèces, dangers qui les menacent. Protection. LIGUE SUISSE POUR LA PROTECTION DE LA NATURE, Bâle, 512 p.

LAFRANCHIS T., 2000. – Les papillons de jour de France, Belgique et Luxembourg et leurs chenilles. Collection Parthénope, éditions Biotopes, Mèze (France). 448 p.

MOTHIRON P. – Les Carnets du Lépidoptériste français [en ligne]. http://www.lepinet.fr/lep/

MUGGLETON J. & BENHAM B.R., 1975. – Isolation and the decline of the large Blue butterfly (Maculinea arion) in Great Britain. Biological Conservation 7 : 119-128.

PAULER R., KAULE G., VERHAAGH M. & SETTELE J., 1995. – Untersuchungen zur Autökologie des Schwarzgefleckten Ameisenbläulings, (Lepdiptera : Lycanidae), in Südwestdeuschland. Nachr. Entomol. Ver. Apollo 16 (3/3) : 147-186.

SETTELE J. PAULER R. & KOCKELCKE K., 1995. – Magerrasennutzung und Anpassung bei Tagfaltern : Populationökoligische Forschunt als Basis für Schutzmassnahmen am Beispiel von Glaucopsyche (Maculinea) arion (Themina-Ameisenbläuling) rebeli (Kreuzenzian-Ameisenbläuling). Beih. Veröff. Naturschutz Landschaftspflege Bad.-Würm. 83 : 129-158
 

Phengaris arion (Linnaeus, 1758)

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles